Comment j’ai réussi à vendre mes vidanges sur Marketplace

Facebook Marketplace a complètement transformé la façon dont nous réalisons des transactions entre particuliers. Étant le nouveau joueur dominant par rapport aux Kijiji et LesPAC de ce monde, Marketplace est à la fois une plateforme extraordinaire et d’une médiocrité sans pareil. D’un côté, j’ai pu y dénicher des deals intéressants et éviter l’achat de biens neufs. De l’autre, cela implique qu’il faut parfois composer avec des individus désorganisés, illettrés et parfois même crapuleux.

Je pourrais potentiellement faire parti de la catégorie des vendeurs crapuleux. Il y a quelques mois, j’ai réalisé que les gens achètent et vendent littéralement n’importe quoi sur cette plateforme. Le segment récurrent sur les petites annonces dans l’émission Infoman illustre bien mon propos.

Dans l’optique où on accepte cette réalité, chaque article de votre domicile devient monétisable. Votre vieux iPod dans le fond d’un tiroir, un meuble IKEA avec un coin brisé qui prend la poussière ou même votre toilette usagée peuvent être vendus sur Internet pour quelques dizaines de dollars.

Mes vidanges sur Marketplace

Mon plus récent exploit a été de vendre mes vieux pneus d’hiver ayant roulé 9 hivers avec des jantes d’acier complètement rouillées. Les pneus étaient usés, craqués et à la limite, dangereux. Ils trainaient dans mon garage depuis 1 an et n’avaient aucune utilité à l’exception de prendre de la place et accumuler la poussière.

Au départ, je pensais simplement les amener à l’écocentre. Mais l’entrepreneur en moi s’est demandé : « Si les gens vendent leurs cochonneries sur Marketplace, pourquoi pas mes vieux pneus ?».

15 minutes tard, mon annonce était en ligne! J’ai été parfaitement honnête en mentionnant leur âge, leur état et en accompagnant l’annonce de plusieurs photos. Mon but n’était pas de frauder qui que ce soit. À ma grande surprise, un individu a rapidement mentionné son intérêt et est venu me les acheter pour 80$. Son motif : il m’a mentionné ne pas pouvoir voyager dans le sud cette année et avait donc besoin de pneus d’hiver pour une seule saison.

Ce que je considérais comme des déchets représentaient un deal pour lui. Il pouvait rouler légalement cet hiver (disons que le museau de l’orignal sur la pièce de 25 sous dépassait un peu…) à un coût dérisoire. Cet individu m’a payé pour me rendre service, c’est à dire me débarrasser d’un bien. De plus, j’avais réussi à étirer la durée de vie utile de ces pneus d’encore un an.

Complètement désemparé par cette vente, j’ai commencé à me questionner jusqu’où je pourrais pousser la chose. Si j’étais capable de vendre des biens bon pour le dépotoir sur Internet, serais-je capable de vendre littéralement un sac de vidanges sur Marketplace? J’hésite à tenter l’expérience.

Votre imagination est la limite

Maintenant que la démonstration est faite (à savoir que l’on peut littéralement vendre n’importe quoi sur Marketplace), c’est à votre tour. Réfléchissez à tous vos biens s’accumulant dans votre appartement ou votre maison. Fouillez vos fonds de tiroir. Vous serez surpris de la quantité d’objets inutiles que nous accumulons et qui trainent depuis des années.

Bien souvent, on préfère la solution simple, c’est-à-dire de jeter systématiquement. Je suis souvent scandalisé par la quantité d’objets parfaitement utilisables que les gens jettent pour différents motifs. Voici notamment une liste de certaines de mes trouvailles sur le bord de la route alors que je prenais des marches dans mon quartier :

  • Une grande table de patio en métal que j’ai revendu 100$
  • Un petit BBQ usé, mais fonctionnel qui m’a servi pendant 2 ans, puis que j’ai donné à un ferrailleur
  • Des caps de roues originals du même modèle que ma voiture. J’avais endommagé l’un des miens et j’ai pu le remplacer.
  • Un meuble de télé IKEA en parfaite condition que j’ai donné à un membre de ma famille. Attention avec les meubles : ils pourraient contenir des punaises de lit. J’évite tout ce qui est tissu.

Certains individus font fortune à ramasser les objets et le métal que nous jetons. À tous les mardis, je vois des pick-up remplis faire le tour des rues et ramasser toutes sortes d’objets jetés par les banlieusards. Ils recyclent ces objets, les remettent en état de marche et les revendent. C’est gagnant à la fois pour l’environnement et pour leur portefeuille.

J’ai pris l’habitude de réfléchir avant de jeter un bien. La plupart du temps, l’objet peut avoir une deuxième vie utile. Je le mets donc à vendre ou à donner sur Marketplace et la plupart du temps, quelqu’un vient le chercher dans les jours suivants.

Finalement, si je suis incapable de le vendre ou le donner et que le bien contient des matériaux dangereux ou de l’électronique, je l’envoie plutôt à l’écocentre où il sera recyclé convenablement.

Être un acheteur

N’oublions pas que la majorité des utilisateurs de cette plateforme sont des acheteurs! Avec ses milliards d’utilisateurs, la plateforme est un outil extrêmement puissant et un bassin incroyable de clients pour des vendeurs. D’ailleurs, plusieurs entreprises se servent de Marketplace pour faire de la publicité en annonçant leurs services sur la plateforme.

Personnellement, j’ai maintenant deux réflexes avant d’acheter un objet :

  1. Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Je déteste accumuler des objets pour rien.
  2. Si la réponse est oui, je regarde toujours sur Internet d’abord pour trouver un bien usagé.

Parmi mes meilleurs deals qui m’ont fait économiser le plus d’argent:

  • Une tente de 8 places : Gratuit
  • Mon sapin de Noël : Gratuit
  • Un aspirateur « Shop-Vac » pratiquement neuf : 20 $
  • Un déshumidificateur : 30 $
  • Ma tondeuse : 30 $ (Vie de banlieusard oblige)
  • En 2016, j’ai acheté un iPhone 6S pour 300 $ et j’ai vendu mon iPhone 6 pour 350$. J’ai fait 50$ pour avoir un modèle plus récent. 😂

On ne trouve pas nécessairement l’objet que l’on cherche du premier coup. Le taux de roulement des annonces est tellement élevé qu’il faut parfois quelques jours avant de trouver. Pour ceux qui utilisent déjà la plateforme, vous savez que les meilleurs deals partent parfois en moins de 10 minutes et ça peut être assez décourageant. Dans ce cas-ci, la patience est votre meilleur ami. Personnellement, j’ai toujours fini par trouver ce que je cherchais et ce, localement.

Ok, et FIRE dans tout ça?

En conclusion, j’estime que j’ai pu récupérer plusieurs centaines de dollars sur 5 ans en vendant des biens qui ne me servaient plus. La vente sur Internet devient même un petit side-business pour moi. J’ai du plaisir à le faire et je peux me payer des petites récompenses. Ou encore, j’investis ces petits montants qui me rapporteront beaucoup plus dans plusieurs années.

À l’inverse, l’achat de biens usagés m’a également fait économiser des centaines de dollars. J’ai tellement fait de transactions sur cette plateforme que j’en ai perdu le compte. D’ailleurs, je suis un vendeur 4 étoiles et demi sur Marketplace. 😎 Il semblerait que j’ai exagéré un peu le prix sur un article… Oups! :

Je ne vous conseille pas nécessairement d’être aussi extrême que moi et de commencer à vendre les restants de votre souper sur Internet. Mon but est seulement de sensibiliser les gens au fait qu’il y a souvent de l’argent sous nos yeux et qu’on ne s’en rend même plus compte tellement que nous accumulons d’objets.

Enfin, avant de vous diriger directement chez Costco ou Walmart, il peut être très payant de prendre deux minutes et de faire une recherche sur Marketplace.

Et vous, avez-vous réalisé des achats et ventes incroyables sur Internet?

4 réflexions sur “Comment j’ai réussi à vendre mes vidanges sur Marketplace”

  1. Salut!

    J’ai déjà envisagé de faire la même chose. Quand je vois des chaises, des skis, des meubles de patio dans les déchets ça me brise le coeur. En plus, il y a de l’argent à faire avec ça. Comme toi, on peut juste revendre. Ou, on peut sabler, nettoyer, repeindre et ajouter de la valeur à des vieux objets. Bravo pour ton initiative!

    Bonne suite!

    1. Je serais curieux de connaître le montant d’argent que les « recycleurs en pickup » sont capables de générer avec ça. En voyant la quantité d’objets chaque semaine, je pense que nous serions étonnés.
      Merci pour ton commentaire!

  2. Les pages de dons et échanges sur FB sont fructueuses aussi et je m’en sers beaucoup. J’ai eu un IPhone 6 gratos d’une amie mais pas de fil ni d’étui; je les ai trouvé sur une page ATCT (As-tu ça toi?). Comme tu dis, il faut quand même de la patience et du temps. J’ai aussi trouvé un super sac à dos pour 0$ car la personne le donnait. J’ai souvent ramassé de la vaisselle et de petits meubles ou autres objets aux « vidanges ». Les gens jettent leurs choux gras.

    1. Salut Gabrielle.
      Super tes trouvailles. Je ne connaissais pas cette page ! Je vais surveiller ça. 😎
      C’est drôle, parce que je reviens tout juste d’une marche et quelqu’un a mis un ensemble de meubles de chambre à coucher complet aux ordures… Pas super jolie, mais il était en parfait état.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.